Nicolas André a dirigé des phalanges telles que Le Philharmonisches Staatsorchester Hamburg, le Symphoniker Hamburg, l'Orchestre national Bordeaux Aquitaine, l'Orchestre national de Montpellier, l’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy, l’Orchestre lyrique de Région Avignon Provence, l'Orchestre de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur, le Brussels Philharmonic, le Royal Liverpool Philharmonic ou le Concert Spirituel.

 

En 2018/19, il dirige L’elisir d’amore au Staatsoper de Hambourg et Thérèse de Philipp Maintz en création mondiale au Festival de Pâques de Salzbourg et à la Elbphilharmonie à Hambourg.

 

Au programme en 2019/20, Die Zauberflöte et Carmen au Staatsoper de Hambourg, une nouvelle production de La Belle Hélène à l'Opéra de St Gall et une nouvelle production de La Sylphide(ballet) à l'Opéra de Bordeaux.

Il collabore par ailleurs depuis plusieurs années avec Hervé Niquet qui a choisi d’en faire le chef associé du Concert Spirituel et qui a également fait appel à ses services dans le cadre du Brussels Philharmonie et de Vlaams Radio Koor.

Il est par ailleurs assistant musical de Kent Nagano au prestigieux Staatsoper de Hambourg. Deux grands musiciens, deux sensibilités artistiques, ont reconnu en Nicolas André une personnalité forte, singulière et attachante.

A peine diplômé du  Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, Nicolas André crée du côté de sa ville natale le festival d’Arromanches et y associe un orchestre de jeunes (qu’il crée aussi) pour pouvoir aborder le grand répertoire symphonique, de Mozart à Poulenc, en passant par Brahms et Stravinsky.