Personnalité forte, singulière et attachante,  le jeune chef Nicolas André dirige autant à l’opéra qu’au concert;  de la musique ancienne à la création contemporaine, du ballet ou de la musique vocale. Avec énergie et curiosité, il trace un chemin parsemé d'interprétations limpides, mêlant précision et vitalité.

Il est l’invité de phalanges orchestrales reconnues telles que Le Philharmonisches Staatsorchester Hamburg, le Symphoniker Hamburg, le Royal Liverpool Philharmonic, le Brussels Philharmonic, l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine, le Sinfonie Orchester St. Gallen, l’Orchestre national de Montpellier, l’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy, l'Orchestre de Limoges, l'Orchestre de Dijon, l’Orchestre National Avignon, l'Orchestre de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur, ou le Concert Spirituel.

 

De 2018 à 2020, Nicolas André est l’assistant musical de Kent Nagano Staatsoper de Hambourg.

 

Il collabore aussi depuis plusieurs années avec Hervé Niquet qui a choisi d’en faire le chef associé du Concert Spirituel

Pour la saison 2021/22, il continue sa collaboration avec le prestigieux Staatsoper Hamburg comme chef invité, pour plusieurs productions : le Nozze di Figaro, Manon… et revient en France avec le Concert Spirituel pour le malade imaginaire de Molière/Charpentier à l'opéra de Nantes et Reims, Die Zauberflöte au CNSMD de Lyon, et une nouvelle production de La Sylphide (ballet) à l'Opéra de Bordeaux. 

 

Il est invité par Festival de Pâques de Salzbourg 2018 et la Elbphilharmonie de Hambourg pour la création mondiale de l'opéra Thérèse de Philipp Maintz mis en scène par Georges Delnon.

 

Durant la saison 2020/21, avec le Hamburgische Staatsoper, Nicolas André enregistre pour Arte l'opéra Weiße Rose de Zimmermann mis en scène par David Bösch, il y dirige aussi le Pierrot Lunaire de Schönberg (vidéos: Luis Krawen) et la voix humaine de Poulenc (mise en scène: Georges Delnon). Il dirige les orchestres de Limoges et Dijon pour des concert symphoniques et une nouvelle production du ballet la Sylphide à l'opéra de Bordeaux.

En 2019/20, il dirige Die Zauberflöte (mise en scène Jette Steckel)  au Staatsoper de Hambourg, une nouvelle production de La Belle Hélène à l'Opéra de St Gall (mise en scène: Ansgar Weigner), et  L’Elisir d’Amore (mise en scène: Jean-Pierre Ponnelle) au Staatsoper de Hambourg en 2018.

 

Diplômé du  Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon,  Nicolas André crée dans sa ville natale le festival d’Arromanches et y associe un orchestre, qu’il crée aussi, pour pouvoir aborder le grand répertoire symphonique.

 

juillet 2021